Le gouvernement assure aciérie Ascoval

Le gouvernement assure aciérie Ascoval

Pas moins de 20 millions d’Euro accordés par Ascoval pour payer ses employés, selon le ministre de l’Economie. Bruno le Maire affirme que l’aciérie Ascoval a subi « un coup dur » et peinait à répondre à ses commandes.

 

Et de poursuivre que le gouvernement français prêtait 20 millions d’Euro à l’entreprise. Cette somme serait un accompagnement pour régler les salaires des employés. Selon les dernières informations, le propriétaire se trouve dans une mauvaise passe. Sa société peine à régler les factures, notamment les salaires, donc il lui est impossible de répondre aux commandes.   .

La société se porte bien

« Aujourd’hui il y a un coup dur mais il est purement financier, Ascoval se porte bien, Ascoval a des commandes […] Par conséquent nous garantirons l’activité d’Ascoval et d’Hayange avec ou sans Liberty »,  lance Bruno le Maire.. « Je débloquerai un prêt de 20 millions d’euros qui sera disponible lundi pour Ascoval, de façon à payer les salaires, la fourniture nécessaire pour faire tourner l’usine et garantir qu’il n’y ait pas de rupture d’activité », a-t-il ajouté.

Le ministre de l’économie tient à rassurer les employés : « Nous ne vous laisserons jamais tomber ».

L’on se souvient que lors  de l’annonce de la faillite de Greensill, les syndicats avaient exprimé leurs soucis quant à son « effet domino » sur l’emploi et les sites français.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Résoudre : *
22 − 16 =